News Health/Medical Pourquoi le cancer du côlon reste dans l'ombre ?
0
Dépistage des cancers en médecine générale

Published :

Pourquoi on parle si peu du cancer du côlon ?

Mars bleu, c’est le mois de prévention dédiée au cancer du côlon. Pourtant, ce cancer est le troisième plus fréquent en Suisse, mais il demeure souvent dans l'ombre. Explorons les raisons de ce silence et l'importance de briser ce tabou.

Le côlon : un organe tabou

Le terme de côlon renvoie directement au gros intestin, étroitement lié à la notion de selles. C'est pourquoi le cancer du côlon reste tabou dans l'esprit de la population. Pourtant, il touche environ quatre personnes sur cent en moyenne en Suisse.

Un cancer silencieux

Le cancer du côlon se développe lentement, souvent sans symptômes apparents. Avant de se manifester, il peut se développer de très longues années. Il est donc essentiel de parler de cet organe, site de développement du cancer colorectal.

Le dépistage : une arme essentielle

Le dépistage du cancer du côlon est crucial. Il peut se faire via une coloscopie ou un test de recherche de sang dans les selles. Savoir poser des questions à la famille concernant les antécédents est également important.

Agir tôt pour sauver des vies

Le cancer du côlon est le deuxième plus meurtrier en Suisse. Détecté à un stade précoce, il peut pourtant être guéri dans neuf cas sur dix. Mars Bleu nous rappelle l'importance du dépistage et de briser le silence autour de ce cancer fréquent.

  • Reactions

    0
    0
    0
    0
    0
    0

    Your email address will not be published. Required fields are marked *